Vous aimez ce projet ?
Un don, même tout petit, ça fait toujours plaisir et ça motive !
Sinon cliquez ci-dessous, merci d'avance !

Montant: 

Nous avons 9 invités en ligne

Première étape

Envoyer Imprimer
Index de l'article
Première étape
Page 2
Toutes les pages

 Première étape  

Pour cette première partie, découvrez en détails la console NES. J'ai étudié le circuit électronique pour essayer de localiser les signaux audio et video, et pour voir si l'alimentation par piles serait possible.

Voici la console NES, l'un des plus énorme succès des années 80-90 :

La console NES dans toute sa splendeurJe m'en suis procuré une d'occaz pour une centaine de francs dans une boutique Marseillaise. C'est vrai que j'en ai déjà une, mais j'ai préféré en acheter une autre pour pouvoir la torturer sans états d'âmes, et garder la mienne hors de danger.
Je me suis donc empressé de démonter la machine pour voir ce qu'elle contenait.

Une fois le boitier ouvert, puis les coques métaliques enlevées, je découvre le circuit imprimé principal :
Le circuit imprimé de la console, côté composants

C'est clair que la taille de ce circuit imprimé est trop imposante pour le mettre tel quel dans ma portable. Je verrai plus tard comment l'adapter. On peut remarquer quand même, quelques éléments pouvants être enlevés, comme le connecteur au centre du circuit (qui devait servir à brancher un périphérique), ainsi que les connecteurs des manettes, et des interrupteurs en facade.

Le module d'alimentation et de traitement du signal vidéo

Etant persuadé que tout se passe au niveau du module où se branche la prise péritel et le transformateur (j'avoue, j'ai beaucoup réfléchit pour en arriver là, lol...), je le déssoude violemment pour en comprendre le fonctionnement.
Le transformateur de la console fournit une tension alternative de 9 volts. Dans ce module, la tension est redressée, filtrée, puis régulée à 5 volts, ce qui explique la présence du pont de diodes, condensateur, et limiteur 7805.
Le petit circuit intégré sur le module sert à départager le signal vidéo composite produit par la console, en signaux synchronisés RVB, qui seront envoyés au téléviseur par la prise péritel.

Ce module est relié au circuit principal de la console par l'intermédiaire de 5 broches.
Je remarque que la broche 1 du module correspond au signal vidéo composite. La 2 correspond au son, qui passe aussi par ce module, mais qui lui n'est pas modifié, avant d'être envoyé au téléviseur.
La broche 3 du module correspond à la tension de sortie (5 volts), destinée à alimenter la console.
Appuyer sur l'interrupteur de marche de la console revient à relier entre elles les broches 4 et 5 (nous verrons dans une étape future comment ce module peut être utilisé, avec le transformateur de la NES, à alimenter simplement la console portable entière).
Pour alimenter la NES avec des piles, il me suffit de prendre 4 piles de 1.5 volts (je sais, ça fait 6 volts, mais la tension chute un peu quand on relie les piles à la console).
Résultat, je peux donc me débarrasser de cet encombrant module !!
Voilà donc les signaux A/V localisé. Je fais l'essai de brancher la console sur la TV grâce au signaux trouvés, en soudant sur la console, à l'emplacement des broches du module, 2 prises RCA. Je relie ces deux prises RCA à un adaptateur péritel, et j'allume le tout.
Ce n'est pas encore bon, car je constate que les couleurs à l'écran sont ternes.